L'épanouissement personnel vous intéresse et vous envie envie de vous améliorer. Vous sentez bien qu'on fond de vous se trouve une lumière, mais vous avez l'impression qu'elle ne brille pas...

Vous avez entendu qu'il fallait réduire votre égo, mais vous avez également entendu qu'il fallait augmenter la confiance en soi. Vous vous sentez un peu perdu. Que faut-il faire ?

ego et Bouddha

On a tous plus ou moins entendu parler de cet ego qui nous freinerait, qui nous retarderait dans notre développement spirituel. Mais qu’en est-il exactement ?

Que veut dire ego?

Définition philosophique

Selon certains philosophes, l’ego serait l’équivalent de la conscience en psychologie. L’ego est le fameux « je » qui émet des informations, en traite et en perçoit. Nietzsche a dit : « Nul ignore, que la conscience n’est qu’une petite partie de nous-même »

Définition psychologique

L’égo désigne la part de personnalité chargé d’équilibrer les différentes forces auxquelles est confronté le psychisme de l’individu. (Définition du dictionnaire de psychologie)

Définition spirituelle

Pour un grand nombre de courant spirituel, l’ego est la représentation fausse que nous nous faisons de nous-même.

Augmenter l'estime de soi

Qu’est ce que signifie augmenter l’estime de soi ?

  • Est-ce que c’est de paraître plus que l’on est ?
  • Est-ce que c’est de devenir orgueilleux ?
  • Est-ce que c’est se surévaluer ?

Certainement pas. Rien de tout cela ! L’estime de soi c’est…ce qu’on pense de soi !

Nous ne devons pas confondre une bonne estime de soi avec du nombrilisme ou de l’égoïsme. En étant dans ces comportements, on rencontrera , à coup sûr, de la souffrance.

Dans la société actuelle, un mot à la mode est performance.

Il faut être un gagnant et pas un « looser ». On doit être le meilleur, le plus fort, le plus riche, le plus…. STOP !  Arrêtez la compétition avec les autres.

Vous vous faites du mal inutilement. La seule personne avec qui vous devez être en compétition c’est avec vous-même.

Acceptez-vous comme vous êtes, c’est la première étape. Puis, comme accepter ce n’est pas se résigner, cherchez une amélioration progressive. Il est tout a fait normal de vouloir bien faire, mais pas au détriment de sa santé. Il est inutile de vouloir, a tout prix, dépasser les autres !

Attention de ne pas devenir dépendant de votre ego ! La réussite doit être une conséquence de notre travail et non une raison d’être. Visez l’excellence c’est bien, à condition de ne pas souffrir inutilement si on s’aperçoit qu’un autre a fait un peu mieux que nous.

L’estime de soi est un besoin vital, mais il y a peut-être une autre manière de penser à soi.

Une vraie et bonne estime de soi, c’est

  • Dire ce que je pense
  • Reconnaître sa peur sans se sentir « trouillard »
  • Aimez les autres sans les étouffer
  • Savoir rire de ses erreurs
  • Avoir le sens de l’humour
  • Accepter la critique sans être blessé
  • Ne pas être tributaire de la mode ou de la pub
  • Suivre son chemin…

Une bonne estime de soi nous libère de nos inquiétudes car nous savons que nous avons les ressources nécessaires pour résoudre les difficultés qui se présentent dans notre vie.

La soif de reconnaissance et l'épanouissement personnel

L'égo nous pousse à vouloir être reconnu, à vouloir briller, voire aduler. Mais l’ Ego, est-ce vraiment nous ? Et où se situe-t-il ? Dans les bras, dans les jambes, dans l’esprit dans le cœur ? Pour les bouddhistes, l’ego est une construction mentale, une illusion qui nous empêche de nous libérer et nous pousse à nous prendre pour « le centre du monde ».

Ne cherchez pas à vous réaliser à travers la reconnaissance des autres.

S'épanouir ce n'est pas avoir la crainte de ne pas plaire aux autres !

Vous n’êtes pas votre ego. Vous n’êtes pas cet être anxieux, limité, que vous croyez être. Vous n'êtes pas cet être qui a besoin d'être reconnu. Vous êtes un être exceptionnel. Simplement vous n’en avez pas encore conscience.

Effectivement, la plupart des êtres humains pensent que l’image d’eux même, qu’ils se sont construites de toutes pièces, est réelle et représente leur véritable nature. Non.

Vous avez une vision dualiste. Il n’y a pas vous et les autres. Vous et l’univers. Vous et le monde. 

Vous faites partie, nous faisons partie d’un grand Tout.

Nous ne sommes ni plus ni moins la partie d’un ensemble merveilleux. Nous sommes une des cellules de l’Univers. Nous sommes inter dépendant. En chassant les pensées dominées par l’ego, vous sentirez le lien qui vous unit à tous les autres et même à l’Univers.

Réduire son égo qu’est ce que cela veut dire ?

  • Est-ce que cela signifie qu’il ne faut plus exister ?
  • Est-ce qu’il faut devenir « transparent » ?
  • Est-ce qu’on doit ne plus s’aimer, s’apprécier ?

Certainement pas ! Rien de tout cela !

Réduire son ego c’est comprendre que notre petit moi est rien à côté du Grand moi qui est à l’intérieur de nous !

Cette « divinité » que nous avons tous, enfoui dans notre for intérieur, et à qui nous ne laissons pas de place car l’Ego, le petit moi, veut s’en emparer.

Vous êtes un être exceptionnel, vos ressources sont illimitées, encore faut il accepter de laisser le Grand moi conduire votre vie. Comment cela ?

  • en acceptant de ne pas tout savoir, 
  • en acceptant de ne pas être le meilleur partout,
  • en acceptant de ne pas avoir raison tout le temps, e
  • en respectant les autres, en aidant les autres à réussir,
  • en aimant soi-même et les autres,
  • et en écoutant ce que ce Grand moi veut nous dire.

Au lieu de porter des jugements sur ceux que vous pensez différents, voyez-les comme une extension de vous-même.
Les feuilles d’un arbre sont toutes différentes, mais elles proviennent toutes du même tronc. Nous venons tous de la même source. Et cette source est illimitée et créatrice. Nous sommes donc des êtres illimités et Co-créateurs.

Un ego surdimensionné réduit l'épanouissement personnel

Avant de pouvoir prendre une totale confiance en l’Univers, de lâcher prise totalement, et de laisser notre égo de coté, nous allons commencer par le freiner, le réduire, le limiter

Arrêtez de vous identifier à vos possessions, à vos titres, à vos biens, à votre métier, à vos réalisations. Appréciez ce que vous faites, pour le plaisir de faire, et pour ce que cela apporte aux autres. Vous n'êtes pas ce que vous possédez.

Appréciez ce que vous avez, mais ne possédez pas. En réalité vous ne possédez rien, vous êtes le gérant provisoire de vos biens. Tout est impermanent. Tous les biens que vous avez aujourd’hui vous abandonneront et deviendront les biens d’un autre.

Méditez. Posez-vous, laissez votre esprit au repos. Laissez passer les angoisses, les peurs, et même les impressions de réussite.

Car en réalité qu’ avez-vous réussi ? A avoir plus de choses que Pierre ? Mais vous en avez moins que Paul, non ? Cela vous parait sain comme raisonnement ?

J’ai entendu l’autre jour un chef d’entreprise me dire : « J’ai réussi car je peux offrir à ma famille tout ce qu'elle veut".  Êtes-vous sûr de savoir vraiment ce qu’elle veut ? Ne voudrait-elle pas davantage de votre présence, davantage d’attention, davantage d’écoute ? N’est-ce pas là, une justification pour flatter votre ego ?

Je ne sais pas, je pose simplement la question.

Réfléchissez au plus profond de vous quelle est la vraie raison.

Comment s'améliorer

Nous ne sommes pas limités. Nous avons en nous tout ce dont nous avons besoin pour réussir notre vie.

Encore faut-il développer les bons éléments et freiner la croissance des moins bons. Pour cela faites comme pour des fleurs ou des légumes. Arrosez ceux ou celles que vous voulez voir grandir et arrêtez de nourrir ceux ou celles que vous voulez voir disparaître.

1- Arrosez la coopération davantage que la compétition. Comparez-vous à vous-même, pas aux autres. Êtes-vous entrain de vous améliorer ? Avez-vous progressé? C’est cela l’important.

2- Arrosez l’Amour davantage que la haine

3- Arrosez la compassion davantage que l’indifférence

4- Arrosez la gentillesse davantage que l’arrogance

5- Arrosez la tempérance davantage que la démesure

6- Arrosez la douceur davantage que la violence

7- Arrosez la tolérance davantage que l’intransigeance

8- Arrosez la générosité davantage que le « radinisme »

9- Et enfin nourrissez avec beaucoup beaucoup beaucoup d’eau et d’engrais la Gratitude.
Remerciez pour ce que vous avez déjà. Et arrêtez de courir après « toujours plus » ce n’est pas la solution. Privilégiez l’Etre à l’Avoir. Qui êtes- vous devenu ? C’est cela qui est important et non qu’avez-vous accumulé au cours de votre vie, non ?

Et maintenant

Toutefois,  dans la société actuelle il est indispensable d'avoir de l'argent. Car si l'argent ne fait pas le bonheur, le manque d'argent est souvent une source de mal-être. 

La spiritualité et le développement personnel ne sont pas incompatibles avec l'argent.

Il est  certain qu'il est difficile d'être totalement heureux si on a du mal à se nourrir, se loger et s'habiller.

Avoir une réserve d'argent vous permet de vous sentir en sécurité. Vous devez donc apprendre à l'utiliser, sinon c'est lui qui vous utilisera. 

Pour aller plus loin je vous offre mon livre: 7 semaines pour retrouver la liberté financière 

C'est gratuit pour l'instant. Profitez-en (avant que je change d'avis...)

Insert Image

Enter your text here...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux et aidez vos amis à voir la vie AUTREMENT !
Share This