bonheur

Le bonheur est un choix ! Il ne dépend pas des circonstances.

Pourquoi certaines personnes ont l’air épanouies, alors qu’elles affrontent des difficultés et que d’autres sont malheureuses alors qu’elles ont ‘tout pour être heureux » ?  Parce ce qu’être heureux est un état d’esprit.

On n’est jamais obligé de faire des choses.

Il n’est pas nécessaire que tout se passe comme je le souhaite pour être heureux. Françoise Giroud à une phrase sur le bonheur : « faire ce que l’on veut et vouloir ce que l’on fait ». Vous allez me dire, oui, mais  si je dois faire quelque chose que je n’aime pas ?  Ma question serait : Pourquoi le faites-vous si vous ne l’aimez pas ? Je vous entends déjà me rétorquer : Parfois, on est obligé.

Et c’est bien là qu’est le problème. On est obligé ! J‘ai horreur de ces mots ! Comment faire pour s’en défaire à jamais. Remplaçons le » je dois », » je suis obligé » et toute la panoplie des obligations par je choisis !

Déjà vous vous sentirez beaucoup mieux en ayant cette faculté de choisir plutôt que ce sentiment d’obligation.

Analysons un comportement courant sous forme de dialogue

–        Je suis bien obligé de faire le repassage !

–        Vraiment ? Obligé ? Et que se passerait-il si vous ne le faisiez pas ?

–         je ne peux quand même pas sortir avec des vêtements froissés.

–        Quelles seraient les conséquences ?

–        Tous les gens me regarderaient et je me sentirais mal à l’aise.

–        Et vous ne souhaitez pas que les gens aient une mauvaise opinion de vous, c’est cela ?

–        Oui bien sûr.

–     Avez-vous songé à la possibilité de le déléguer ce repassage, s’il vous ennuie vraiment ?

–      D’accord, mais je n’en ai pas les moyens.

–   Et si vous consacriez le temps du repassage à une activité lucrative qui vous plait ? Peut-être peindre et vendre ces toiles, afin de pouvoir profiter du service du pressing pour le repassage. Faire une activité en vente directe, pour arrondir vos fins de mois, ou faire de l’auto-publication (extrêmement simple aujourd’hui avec le Kindle d’Amazon).

Maintenant vous pouvez décider qu’il n’y a que vous sur terre qui sache repasser et vouloir à tout prix exécuter cette tache vous-même. Mais là, il ne s’agit plus d’une obligation mais d’un choix.

Vous pourrez dire : « Je choisis de faire le repassage car je suis persuadé d’être le seul ou la seule capable de pouvoir bien le faire ».

J’exagère le trait, bien sûr, c’est volontaire. C’est pour vous faire toucher du doigt qu’en réalité il y a toujours une solution et que l’obligation c’est dans nos têtes.

En réalité c’est souvent un choix que nous faisons. Et souvent on accepte un choix de souffrir ou de pouvoir jouer la victime et se plaindre en le transformant en obligation.

Le bonheur est un choix, une décision

Et si vous choisissiez d’être heureux ?

Plutôt que de vous lamenter sur ce que vous n’avez pas, ce que vous ne voulez pas, commencez à regarder ce que vous avez déjà.

Voyez le bon côté de la vie. Vous avez un toit, sans doute un ordinateur vous permettant de lire cet article, et bien sur vous avez eu la chance d’apprendre à lire.  Savez-vous que vous faites partie des privilégiés de ce monde.

Si vous avez un ordinateur, des vêtements, un toit et un lit où dormir, vous êtes mieux lotis que 80 % de la population mondiale. Commencez à apprécier ce que vous avez.

Nous devrions regardez notre vie avec un œil nouveau et nous poser les questions suivantes :

–        Êtes-vous aussi heureux que vous le savez possible ?

–        Êtes-vous bien, en compagnie de vos proches ?

–        Êtes-vous excité en pensant à votre avenir ?

–        Êtes-vous content d’avoir les amis que vous avez ?

Si vous avez répondu non à une de ces questions, déterminez dans quel domaine il vous faudra changer car vous avez droit au bonheur.

Vous n’êtes pas « obligé » d’être déprimé, tendus ou préoccupés.Choisissez d’être heureux. Soyez positif et ayez des émotions positives. Vous enverrez ainsi dans l’Univers les bonnes vibrations.

Dites : « tout ce que je fais est un succès, je suis béni des cieux, rien de mauvais ne peut m’arriver », et vous allez vous apercevoir que votre vie change.

Vivez heureux et vous connaitrez le bonheur. Ne l’attendez pas, provoquez le.

Et maintenant

Je vous propose de vous aider à atteindre la liberté financière. Comment ? A travers 14 micro-leçons. 1 par jour. Pendant 14 jours !

C'est gratuit, profitez-en (avant que je change d'avis)

N'hésitez pas à partager votre point de vue dans les commentaires. Il est toujours agréable d'échanger avec mes lecteurs.
Share This